AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pikounie
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1132
Age : 57
Localisation : FRANCE/ALGERIE
Emploi/loisirs : Retraitée - peinture bois, porcelaine, verre
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Dim 12 Déc - 9:38

Bonjour
comme promis je mets un nouveau post sur Noël dans les différents pays
aujourd'hui cela sera l'ANGLETERRE, demain l'AUTRICHE ainsi de suite

bonne lecture,

En Angleterre


Au début de décembre on envoie des cartes à ses amis et à sa famille. Les cartes reçues sont exposées sur les murs. Elle seront décrochées le jour des Rois, le 6 janvier.
On colle les cartes sur des rubans avant de les accrocher au mur.
Toute la maison est habillée de vert et de rouge.
Toute la famille décore le sapin.
Les enfants écrivent une lettre au Père Noël et attendant avec impatience sa venue pour apporter les cadeaux.
La veille de Noël, les enfants vont dans les rues chanter des chants de Noël. En échange ils reçoivent des petits cadeaux ou des bonbons.
Les enfants suspendent de grands chaussettes au pied du lit et déposent des gâteaux et un verre de porto pour le Père Noël.
La veille de Noël est un jour férié.
La nuit de Noël, tous les enfants s'endorment en pensant au Père Noël qui va arriver sur son grand traineau et déposer dans la cheminée tous les jouets commandés.
En Angleterre, pas de repas de Noël, sans la dinde aux marrons et le célèbre pudding.
En Grande-Bretagne, le «cracker» de Noël est indispensable à tout réveillon. Aucun repas de Noël n'est concevable sans le petit «cracker» explosif placé à côté de chaque assiette, une tradition vieille de 150 ans.
Le «cracker» de Noël, également connu au Canada et en Australie, obéit à des règles strictes, tant pour sa composition que pour son usage.
Les petits enfants ouvrent des "crackers" : deux enfants tirent de chaque côté de la grosse papillote et un pétard éclate.

à demain,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bobtailjaponais.com
Corinne
Pinceau avancé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 50
Localisation : Rhône
Emploi/loisirs : peinture ,chantournage ,art postal
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Dim 12 Déc - 9:46

merci , c'est très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Myna
Pinceau avancé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 38
Localisation : Ste-Béatrix
Emploi/loisirs : peinture , lecture , tissage et autres
Humeur : 2011 sera meilleure!!!
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Dim 12 Déc - 21:45

Merci c'est interessant !!
Revenir en haut Aller en bas
Jacynthe
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1033
Age : 57
Localisation : Lanaudière
Emploi/loisirs : peinture, tricot, lecture...
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Lun 13 Déc - 5:38

:a43: Pikounie

La fête de Noël en Angleterre n'est pas très différente de la nôtre à ce que je peux lire ici. Mais le Père Noël est reçu au biscuit sec et au verre de lait, pas au porto... hihihi
Revenir en haut Aller en bas
pikounie
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1132
Age : 57
Localisation : FRANCE/ALGERIE
Emploi/loisirs : Retraitée - peinture bois, porcelaine, verre
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Lun 13 Déc - 6:01

aujourd'hui je mets donc l'AUTRICHEcomme convenu et demain je mettrai deux ou trois autres pays (DANEMARK, FRANCE et la Suisse) et si quelqu'un veut mettre sur le Canada pas de soucis


En Autriche

Noël est la fête familiale la plus importante de l'année. La fête débute le 1er décembre avec la couronne de l'Avent.
Pendant tout le mois de décembre, les alentours de l'Hotel de Ville de Vienne, la capitale, sont en fête. Les arbres du parc sont recouverts de parures fantastiques au milieu d'un décor de conte de fée. Toujours dans ce parc, se déroule le fameux marché de l'enfant Jésus. C'est un marché de Noël. Les enfants y dégustent des marrons chauds, font du patinage sur la patinoire de l'Hotel de ville, déguisés en animaux ou en personnage de conte de fée. Ils peuvent également traverser le parc en prenant un petit train. Avant de partir, ils inscrivent leurs souhaits sur un tableau, qui est parait-il, consulté par le Père Noël et le Petit Jésus.
Sur toutes les places des villes et villages se dresse un sapin.
Le 24 décembre, les rues de certaines villes sont envahies par les enfants, souvent accompagnés de leurs grands-parents, pendant que les parents décorent le sapin caché jusqu'à ce jour dans un grenier ou une cave.
Le 24 décembre au soir, cinémas, restaurants et théâtres ferment leurs portes car tout le monde doit participer à la fête.


bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bobtailjaponais.com
Admin
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1334
Age : 63
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Peinture
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Lun 13 Déc - 6:56

Voici pour le CANADA!

Je parle aussi du Québec ainsi que du Noël chez les Amérindiens étant moi-même de descendance amérindienne 3ème génération côté paternel car mon grand-père était un huron.

Voici....

Au Québec, la crèche de Noël faisait déjà partie de nos traditions religieuses au début de la Nouvelle-France. Toutefois, c'est seulement à partir de 1875 qu'elle commença à pénétrer dans les maisons et à s'intégrer aux usages familiaux. Avant même qu'on prit l'habitude de dresser un sapin de Noël, la crèche occupait déjà une place de choix dans les intérieurs domestiques.

La coutume de monter une crèche sous le sapin se généralisa au cours des années 1930. De nombreuses familles confectionnèrent elles-mêmes des étables pour abriter les personnages achetés sur le marché. Par la suite, on vit apparaître au pied du sapin les villages, constitués de maisonnettes dispersées autour de la crèche.


Noël amérindien

La plus ancienne mention de la célébration de la fête de Noël chez les Amérindiens remonte à 1641. Le missionnaire jésuite Jean de Brébeuf, qui vivait chez les Hurons de la baie Georgienne depuis 1626, a composé, dans leur langue, un cantique de Noël racontant la naissance de l'Enfant Jésus.
Désirant leur faire comprendre le sens réel du grand mystère de la Nativité, le père Brébeuf adapta son récit, écrit en vers, aux particularités de la culture amérindienne. Ainsi, l'Enfant Jésus était emmailloté dans des peaux de lièvre plutôt que dans des langes de lin, il reposait dans une cabane d'écorce et non dans une mangeoire; des chasseurs remplacèrent les bergers et, enfin, trois chefs indiens furent substitués aux rois Mages qui, à la place de l'or, de l'encens et de la myrrhe, offrirent des pelleteries au divin Enfant.

Le Jesous Ahatonnia (Jésus est né) de Jean de Brébeuf constitue le premier cantique de Noël canadien. Même si le père Brébeuf a péri lors du massacre des Hurons par les Iroquois en 1649, son noël lui a survécu. Les survivants de la Huronie, venus s'installer à Lorette près de Québec, transmirent ce cantique à leurs descendants qui, un siècle plus tard, le chantaient encore. C'est le père Villeneuve, un autre jésuite, qui en a consigné les paroles alors qu'il les entendit chanter cet hymne religieux.

Aujourd'hui encore, les Hurons, comme bien d'autres nations amérindiennes, continuent de célébrer la fête de la Nativité au même titre que celle de sainte Anne (26 juillet), la grand-mère de Jésus, qu'ils vénèrent comme leur patronne.


La veillée

La journée de Noël ne pouvait se terminer sans qu'une veillée de circonstance n'ait lieu. Ainsi, les chants de Noël, les danses mais aussi les contes et légendes agrémentaient-ils cette soirée. D'autres éléments, telles la bûche de Noël et les décorations intérieures, ajoutaient une note de plus à cette ambiance particulière du temps des Fêtes.
À cette veillée de Noël, il n'était pas rare d'y voir une cinquantaine de personnes, et souvent même plus, entassées dans la maison paternelle pour participer à ces réjouissances familiales, que nul ne voulait manquer.
Au Canada, après le repas du soir, on recevait, à tour de rôle, parents, amis et gens du voisinage pour chanter, danser et s'amuser pleinement au son des airs joyeux qu'offraient les violonneux, accordéonistes, guitaristes et autres.
Sans doute à cause de leur petit côté latin, les Québécois avaient le sens de la fête et ne se faisaient jamais prier pour exécuter une gigue, entonner une chanson, raconter un conte ou une histoire amusante afin de divertir l'assemblée. Ces "veillées du bon vieux temps", comme on les appelle encore aujourd'hui, étaient empreintes d'entrain et de bonne humeur. Ces réjouissances familiales marquaient non seulement la célébration de la naissance du Sauveur, mais elles signifiaient également la fin de cette longue période d'abstinence et de pénitence imposée par l'Église durant l'Avent.

Conte et légende

Au Canada français, les contes empruntent le chemin des camps de bûcherons. On y retrouve des récits d'origine française où des punitions sont infligées aux mécréants qui refusent la charité à autrui la nuit de Noël, d'autres où des âmes charitables sont récompensées pour leur bonté envers les démunis. On parle aussi des personnages de la sainte Famille et de héros fantastiques comme Tom Caribou, sans oublier les légendes de loup-garous, de feux-follets et de chasse-galeries.
La version québécoise de la chasse-galerie est un canot d'écorce emportant dans le ciel des bûcherons, désireux de rentrer chez eux pour la veillée de Noël. Pour y parvenir, ils pactisent avec le diable. Un des compères oubliant son serment provoque la chute du canot en prononçant le nom de Dieu.
Pendant le temps des fêtes, plusieurs églises et organismes de charité offrent aux pauvres et aux plus démunis le traditionnel repas de Noël (dinde rôtie, légumes et dessert). Fondé en 1910 par le révérend Pike, ministre méthodiste, le Bissell Center est au service de la communauté depuis plus de quatre-vingts ans. Il offre des services quotidiens aux gens des quartiers défavorisés. Plus de 1 000 personnes assistent au repas du jour de l'An, servi par de nombreux bénévoles dans un esprit de joie et de partage.

Ce beau et grand partage se fait encore aujourd'hui pour les gens défavorisés dans beaucoup de communauté.

Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
pikounie
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1132
Age : 57
Localisation : FRANCE/ALGERIE
Emploi/loisirs : Retraitée - peinture bois, porcelaine, verre
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Lun 13 Déc - 10:49

Dadou c'est splendide je te propose lorsque tu auras un peu de temps de nous mettre un post spécial pour les contes et légendes des amérindiens je suis sûre que tu en as pleins en stock
c'est un peuple que je connais pas beaucoup et j'aimerai mieux les connaître et c'est toujours intéressant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bobtailjaponais.com
pikounie
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1132
Age : 57
Localisation : FRANCE/ALGERIE
Emploi/loisirs : Retraitée - peinture bois, porcelaine, verre
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Mar 14 Déc - 4:02

aujourd'hui mardi voici 3 nouvelles destinations :


Au Danemark

Tout le mois de décembre participe à la fête. Les rues sont illuminées et décorées de guirlandes et de branches de sapin.
Les enfants écrivent de nombreuses cartes à leurs amis et à leur famille.
Des timbres sont spécialement émis pour Noël. Un des plus beau a été dessiné par la Reine elle-même.
Dans chaque maison, une couronne garnie de quatre bougies est suspendue au plafond. La maison est décorée de branches de sapin, de petits anges, de lutins et d'étoiles en paille. Les enfants font eux-mêmes de nombreuses décorations qu'ils accrochent dans le sapin.
On va en famille couper le sapin de Noël dans la forêt.
Le dîner de Noêl commence vers 18 H. A la fin du repas, on sert du riz au lait où se cache une amande entière. celui qui la trouve reçoit en cadeau un petit cochon porte bonheur en pâte d'amande.
Après le dîner le papa va seul dans la pièce où se dresse le sapin de Noël décoré de guirlandes faites de petits drapeaux danois, de bougies et de petits coeurs rouges et blancs.
Le papa allume une à une les bougies pendant que la famille attend avec impatience derrière la porte. Puis toute la famille entre et fait un cercle autour de l'arbre en se tenant par la main. Chacun à son tour choisit un chant de Noël que tous entonnent en faisant une ronde.

En France

Plusieurs jours avant Noël, les villes et les villages de France prennent un air de fête. On décore la façade des mairies. On dresse un immense sapin sur les grandes places. Les rues principales et les arbres sont recouverts de guirlandes lumineuses.
Les grands magasins font de très belles vitrines ou certains mettent en scène des automates.
Les enfants se font photographier en compagnie du Père Noël.
Les écoles maternelles décorent leurs classes.
Le 24 au soir les familles font un diner de réveillon composé de mets savoureux tels que des huîtres et du foie gras. Les plus pratiquants vont ensuite en famille à la messe de minuit.
Le Père Noël vient déposer les cadeaux pendant la nuit et les enfants les découvrent le matin de Noël au pied su sapin.
Le jour de Noël, ils se rassemblent en famille autour de la table de Noël. Le repas de Noël est souvent composé d'une dinde ou d'un chapon roti et se termine par une bûche glacée ou en gâteau.
En Provence, dans certaines églises du bord de la mer, à la fin de la messe de minuit, une procession de pêcheurs et de poissonniers déposent au pied de l'hôtel un panier rempli de poissons, en signe d'affection et de reconnaissance envers le petit Jésus.
La tradition veut que le repas du réveillon se termine par treize desserts qui symbolisent le Christ et les douze apôtres. Ces desserts rassemblent tous les fruits et les confiseries de la région.

En Suisse

Pour les enfants suisses, Noël c'est le bonheur de jouer dans la neige, de faire de la luge et du ski.
Les chalets et les sapins sont décorés de guirlandes lumineuses.
Avant les cadeaux du Père Noël, les enfants reçoivent des petits paquets contenant une orange, une barre de chocolat et un pain au sucre.

bonne lecture et à demain avec d'autres destinations
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bobtailjaponais.com
Jacynthe
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1033
Age : 57
Localisation : Lanaudière
Emploi/loisirs : peinture, tricot, lecture...
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Mar 14 Déc - 6:30

Merci Pikounie!
C'est très intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Bagheera
Pinceau avancé


Féminin
Nombre de messages : 352
Age : 58
Localisation : Repentigny
Emploi/loisirs : lecture , broderie , peinture
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Mar 14 Déc - 7:51

Merci Pikounie et Dadou

C'est tellement intéressant de voir comment d'autres pays
fêtent la Noel
Revenir en haut Aller en bas
pikounie
Pinceau d'Or


Féminin
Nombre de messages : 1132
Age : 57
Localisation : FRANCE/ALGERIE
Emploi/loisirs : Retraitée - peinture bois, porcelaine, verre
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   Mer 15 Déc - 4:13

Aujourd'hui je vous emmène en Espagne et en Italie

En Espagne

Les petits espagnols sont très gâtés : ils reçoivent des cadeaux le 25 décembre mais aussi le 6 janvier par les Rois mages, qui déposent les paquets dans leurs souliers.
Dans de nombreuses grands villes se déroule le cortège des Rois mages. C'est une fête très populaire. Les Rois mages défilent sur des chars richement décorés et suivis de nombreux cavaliers. Les enfants et les adultes se pressent le long des rues pour les voir passer.
Après le défilé, les Rois mages se mêlent aux enfants qui sont très impressionnés de les voir d'aussi près.
Jadis, le soir du Réveillon et le matin de Noël dans les villages espagnols, on récompensait le voisin qui avait aidé à rentrer la récolte, à porter de l'eau ou à garder les moutons par un payement en nature. Lorsqu'il sonnait à la porte, chargé d'un panier tressé d'osier, on le lui remplissait d'huile d'olive, de noix, d'amandes ou encore de fruits secs.
L'antique tradition s'est maintenue et même développée puisqu' aujourd'hui on trouve dans les meilleurs magasins, à l'approche des fêtes, des paniers de Noël composés des plus fins produits artisanaux du pays. Les présents les plus chargés d'histoire restent les confiseries, à base de pâte d'amandes ou de beurre, souvent préparées dans les couvents par des religieuses, "avec trois Ave Maria et la grâce de la main", comme le chante un air populaire.
Le turròn, sorte de nougat au miel et aux amandes, a lui aussi sa place dans les paniers de Noël. De nos jours, les corbeilles s'enrichissent également d'une bouteille de "Cava", un sympathique mousseux, d'un jambon entier, de marrons glacés de Galice, de truffes, de fruits à l'eau-de-vie, de splendides cornes d'abondance regorgeant de légumes et de fruits frais, De bonnes bouteilles, des Xérès, des vins d'appellation (comme les Rioja, les Pénedès), des vieux Malaga liquoreux que l'on déguste devant un plateau de petits gâteaux ou des liqueurs aux multiples parfums telle la "patxaràn", véritable boisson nationale, à base d'anis parfumé aux prunelles.
A Noël, il est de tradition d'offrir des conserves d'asperges de Navarre dont l'appellation est sévèrement réglementée puisqu'il faut, pour qu'elles soient dignes d'en porter le nom, les mettre en bocaux à la main, dès le lendemain de la cueillette.
L'origine de la plupart des pâtisseries remonte à la domination arabe puisque les conquérants ont introduit le sucre et l'art de la confiserie en Espagne. Voilà pourquoi on fabrique du massepain à Tolède depuis le VIIIe siècle, sous les formes les plus variées, farci de pignons ou de jaune d'oeuf confit dans le sucre. Dans La Rioja, on y met du citron alors qu'en Andalousie on le présente sous forme de barrettes truffées de fruits confits et glacées au sucre.


En Italie

Les traditions de Noël varient d'une région à l'autre et les petits italiens ne reçoivent pas tous leurs jouets en même temps.
Dans certaines régions du nord de l'Italie, c'est le Père Noël, "Babo Natale" ou le Petit Jésus, "Gesu Bambino" qui apporte les cadeaux le 25 décembre. Ailleurs, c'est Sainte Lucie, le 13 décembre.
A Rome, la capitale, c'est "la Befana" qui apporte les jouets le jour des Rois. La Befana est une sorcière âgée, mais très gentille. Elle se déplace sur son balai et passe par les cheminées pour distribuer les cadeaux.
Ces temps de fêtes fleurent bon la boulangerie, la pâte d'amande et les fruits confits
Le plus traditionnel des gâteaux italiens, est le moelleux Panettone sucré et parsemé de délicieux petits fruits: raisins, fruits confits, surtout des agrumes. Il a vu le jour à Milan vers 1490; rapidement on 1'adopta dans toute l'Italie, des Alpes à la Sicile. Les légendes abondent sur l'origine du Panettone. La plus populaire est celle du jeune aristocrate qui s'éprit de la fille d'un pâtissier nommé Toni. Pour impressionner le père de sa bien-aimée, le jeune homme se fit passer pour un apprenti pâtissier et inventa un pain extraordinaire, sucré, en forme de dôme et d'une finesse peu commune. Ce nouveau pain aux fruits connut un énorme succès; les gens affluaient à la boulangerie pour acheter le magnifique Pan de Toni.
A Milan, les hommes d'affaires prirent l'habitude de donner le Panettone en cadeau à leurs clients pour Noël. Pendant longtemps, le Panettone fut considéré comme un luxe réservé à une petite élite.
Les italiens dégustent aussi le Pandoro dont la popularité suit de près celle du Panettone. Le Pandoro ou pain doré est d'origine plus récente et, par le fait même, plus représentatif des goûts du jour. C'est à Vérone, il y a une centaine d'années, alors que les changements de mode privilégiaient les pâtes à levain plus légères aux pâtes d'amandes plus lourdes, que le Pandoro fût fabriqué pour la première fois. Haut, en forme spécifique d'arbre de Noël, il est saupoudré de sucre glace, évocation de neige ou de scintillement d'étoile. De fait, si on le coupe horizontalement, chaque tranche ressemble à une étoile.
Tout comme le Panettone, le Pandoro se savoure tel quel; cependant, traditionnellement, on le nappe de crème ou on l'arrose de sauces au mascarpone, de champagne, de chocolat fondu ou de crème fouettée.

Le Panforte : les friandises traditionnelles proviennent souvent de régions spécifiques d' Italie. Un exemple classique, le Panforte ou pain fort était, à l'origine, une friandise de Sienne, enToscane; sa popularité s'est étendue sur toute l'Italie. On raconte qu'en 1205, les serfs et les paysans du couvent de Montecellesi étaient obligés d'apporter aux religieuses des gâteaux au miel et aux épices en guise de recensement. Ces gâteaux étaient d'un tel délice que bien vite ils tombèrent entre les mains des laïques.
Le Panforte est rond, composé d'amandes fraîches, fruits confits, surtout des agrumes, des épices et du miel. On peut le servir avec une gamme de vins mais en Italie, c'est au Vin Santo que va la préférence. Ce vin sucré de raisins était, à une certaine époque, produit par les monastères toscans.
Les Ricciarelli sont populaires depuis des siècles. Comme toutes les pâtes d'amandes et les sucreries, on l'appellait massepain. Des documents de la Renaissance nous décrivent de somptueux banquets en France et en Italie, où l'on servait des Ricciarelli. De nos jours, ces biscuits fins en forme de diamants sont toujours grandement appréciés. Ils sont composés d'amandes entières fraîches que l'on broie avant de les mélanger avec du sucre et du miel, les Ricciarelli sont soit blancs, recouverts de sucre glace, soit nappés de chocolat fin.


bonne lecture demain je vous emmène en Suède, Islande, Finlande, Norvège....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bobtailjaponais.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOEL DANS LES DIFFERENTS PAYS - 12/12/2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décoration de noel dans une galerie marchande
» noel dans les séries
» 5 ANS DE NOEL DANS LA MISERE ET LA MEDITATION, SANS CHANGEMENT…
» Les décos 2010 de Clippo en jardinerie
» tiramisu dans boule de noel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum de discussion sur la peinture décorative et le bricolage :: LE COIN DÉTENTE :: Contes et légendes-
Sauter vers: